Développer une application mobile hybride

Développement mobile
ideematic Par ideematic
14 mars 2016
Le développement hybride d'applications mobiles

Il existe plusieurs types d’applications mobiles. Savez-vous de quelle sorte est celle que vous venez de télécharger sur le store de votre smartphone? Difficile de deviner…
Il y a les natives et les multiplateformes (ou cross-platform). Ces dernières regroupent les applications dites natives générées et les hybrides.
Nous allons passer en revue l’application mobile hybride.
Concernant les deux autres, rendez-vous sur les articles :

Le développement mobile cross platform

Quelle plateforme pour le développement de votre application mobile ?

1) Les applications mobiles hybrides

Le langage de développement de ce type d’application est celui du web : HTML, CSS, Javascript. C’est un langage que beaucoup de développeurs connaissent.
A la différence des applications natives qui exigent de connaître des langages de programmation pointus et propres à chaque système d’exploitation, lui ne nécessite donc pas un apprentissage trop long.

L’autre avantage des applications hybrides est qu’elles sont développées qu’une seule fois tout en étant compatibles avec les principaux systèmes d’exploitation des smartphones: iOS, Android, Windows Phone.
Les natives, elles, doivent être développées pour chaque système avec un langage qui leur est propre : Java et XML pour Android, Objective-C ou Swift pour iOS…A peu près 20 jours sont nécessaires pour développer l’application sur un seul support. Donc il faudra attendre près de deux mois pour la développer sur les trois principaux systèmes d’exploitation.
Les hybrides représentent donc un grand gain de temps pour les développeurs et in fine pour les clients qui payent de ce fait moins cher ces applications.

Par ailleurs, une des spécificités de ces applications est leur qualité. En cela, elles arrivent à se rapprocher du niveau des natives tant visuellement qu’au niveau des performances.
Une application native est programmée dans le langage natif du smartphone, ou si on veut, le langage par défaut de celui-ci. Ainsi, elle arrive à optimiser toutes les fonctionnalités de ce dernier (géolocalisation, caméra…). Elle est rapide, fluide et propose une expérience utilisateur optimum.
Pour les applications développées dans un autre langage que le natif c’est forcément plus compliqué. C’est là que l’hybride prend tout son sens car ces applications tirent partie du meilleur des deux environnements: natif et web. Des portions sont exécutées en code natif ce qui permet d’accéder à une grande partie des fonctionnalités du smartphone et le reste bénéficie de la souplesse du langage web.

Par ailleurs, l’hybride peut fonctionner sans connexion internet comme la native. Attention tout de même, si votre application est complexe, avec beaucoup de fonctionnalités et/ou de m-commerce, l’hybride ne suffira peut-être pas pour gérer un off-line poussé.

Il faut noter également que beaucoup de framework d’excellente qualité peuvent accompagner le développement des application hybrides. Ces boîtes à outils vont permettent aux développeurs d’être encore plus efficaces et de rendre l’application performante. Citons: Ionic, Cordova ou Apache.
(lien vers les 2 articles)

Les applications hybrides sont pour toutes ces raisons en plein boom. Des applications connues sont développées de cette manière telle que Linkedin ou le Financial Times.
Mais il faut cependant avoir à l’esprit certaines limites. Les hybrides sont surtout excellentes pour certains types d’applications. Tout dépendra des besoins du clients et de ce qu’il veut proposer à ses utilisateurs.

2) Quelques limites

Beaucoup d’outils permettent aux applications hybrides d’être de plus en plus performantes.
Cependant il y a encore quelques différences par rapport aux natives.

Si votre application est très complexe, avec une navigation compliquée, des animations, des fonctionnalités du smartphone constamment sollicitées, mieux vaut peut-être voir du côté des applications natives.
Les différences de performance sont de plus en plus réduites entre les deux mais de telles applications risquent d’être plus lentes en hybride.

En fait, comme les hybrides sont vite développées et moins chères, elles seront parfaites pour des applications « jetables », événementielles. Vite développées, vite sur le store et donc vite à la disposition des mobinautes.

On peut noter aussi l’apparition de React Native qui risque de marcher sur les plates-bandes des applications hybrides. C’est un framework révolutionnaire lancé par Facebook qui permet de développer une application 100% native avec du Javascript qui est un langage web. Bon, la limite pour le moment est que cela n’est possible que sur le système d’exploitation iOS. Or 75 % des utilisateurs de smartphones sont sur Android. Mais Facebook dit travailler au développement de la version pour les autres systèmes d’exploitation.

Il faut passer par une phase de réflexion et de définition de ses besoins avant de choisir un type de développement. Si vous n’avez pas trop de budget et que vous souhaitez être rapidement sur les store des smartphones, choisissez l’application hybride. Si votre future application est très complexe, optez pour le développement natif.
Quoiqu’il en soit, parlez-en à un professionnel qui pourra vous conseiller.

Le choix le plus adapté à votre projet d'application mobile

Des experts en développement d’applications mobiles sont à votre écoute chez Idéematic. Venez en discuter avec nous.
Nous sélectionnerons ensemble la technologie la mieux adaptée pour créer votre application mobile.

Ajouter un commentaire

Articles similaires