L’impact sur le SEO du temps de chargement d’un site

SEO
Par aboussajra
15 avril 2015
L'impact sur le SEO du temps de chargement d'un site

Le référencement naturel, dit SEO, est une notion que nous avons abordée dans un précédent article et sur laquelle il reste encore pas mal de points à explorer. Pour commencer, un rapide rappel ! Qu’est-ce-que le SEO ? Il s’agit de l’optimisation pour les moteurs de recherche. Autrement dit, c’est une technique qui vise à apporter un maximum d’informations sur le contenu d’une page web aux robots d’indexation des moteurs de recherche. Le but est de définir ainsi la position d’une page web dans les résultats de recherche. Vous vous doutez donc qu’il faille respecter de nombreux critères pour être bien référencé. Et bien parmi ces critères nous mettons l’accent sur la performance des sites internet c’est-à-dire la vitesse à laquelle ils s’affichent. Mais quel est donc le lien entre la vitesse d’un site et le SEO ?

Google l’ami des sites performants

«La vitesse va être un facteur de grande importance dans l’évolution du référencement (SEO) en 2010».
Avril 2010 : Google officialise sur son blog l’importance de la performance des sites internet et annonce prendre en compte la vitesse d’affichage dans ses critères de classement. Mais pourquoi une telle décision ? C’est simple. Google analyse le comportement de ses utilisateurs pour les satisfaire au maximum et rester le numéro un des moteurs de recherche. Si le site est trop lent à charger, les indicateurs de comportement (taux de rebond, temps moyen passé sur la page et nombre de pages visitées) seront impactés et avertiront le moteur de recherche que le site n’est pas performant. En effet, d’après une étude réalisée par Arkamai, 40% des internautes quittent une page si elle met plus de 3 secondes à charger. Cela a une influence sur le Pogosticking, autrement dit le taux de retour vers la page de résultats d’un moteur de recherche. C’est avec cet indicateur que Google affine ses propositions. Mais comment Google s’y prend-t-il pour avoir toutes ces informations ?

Les espions de Google

Pour connaître le temps de chargement d’un site ainsi que les indicateurs tels que le taux de clic et le temps passé sur le site, Google a recours à deux outils : le robot Googlebot et le navigateur Google Chrome.

Googlebot le robot

Googlebot est le robot de téléchargement de Google capable de s’emparer de tout ou d’une partie du contenu de votre site web. Il s’agit du crawling qui constitue une étape indispensable quant à l’indexation des pages d’un site. Plus votre site sera rapide d’affichage et plus le robot pourra crawler et indexer de pages. D’après un graphique réalisé sur le site Webmarketing.com, nous constatons qu’une page chargée entre 100 et 1000 ms fait en moyenne 3 fois plus de visites qu’une page chargée entre 3 et 4 secondes. Ce qu’il faut savoir c’est que la mission principale d’un moteur de recherche est d’extraire le contenu textuel des sites et de créer un index afin de présenter aux internautes des sites pertinents. Cependant, Googlebot télécharge également les fichiers CSS qui constituent les feuilles de style du site pour contrôler les techniques d’optimisation SEO dites mauvaises (à savoir écrire en blanc sur fond blanc par exemple). Il serait donc préférable de comprendre le rôle et le comportement de cet outil si l’on souhaite bien référencer son site car en facilitant la compréhension de celui-ci par Googlebot, vous optimisez votre SEO !

Google Chrome le navigateur

Qui ne connait pas Chrome, célèbre navigateur de Google réputé pour être le navigateur le plus rapide ? En réalité Chrome serait plus lent que Firefox mais là n’est pas la question, si Google a besoin de son propre navigateur et bien c’est tout simplement pour approfondir l’espionnage des utilisateurs. En effet, celui-ci récupère le temps de chargement des sites et autres données telles que le temps passé sur le site et le taux de clic ainsi que les éléments chargés par la page (CSS, JS,…) C’est avec ces données récupérées que Google juge ensuite de la performance d’un site et de sa position dans les résultats de recherche. S’il est trop lent à l’affichage, il ne sera pas bien référencé car Google souhaite offrir à ses utilisateurs des résultats plus que satisfaisants pour s’assurer qu’ils n’aillent pas utiliser un autre moteur de recherche.

Vers un site plus performant !

Vous l’avez donc compris, pour bien être référencé il vous faut un site ultra performant ! La rapidité du site provient de la légèreté de celui-ci. Plus il y a de contenu lourd et plus le temps de chargement sera long. De plus, comme nous l’avons vu dans l’article précédent (Le mobile dans votre stratégie de communication), de plus en plus d’internautes utilisent leur mobile pour naviguer sur internet. Or sur mobile la bande passante est plus réduite. Par conséquent, avoir des pages web légères permettrait un chargement plus rapide. Mais comment savoir si votre site est performant ou non ? Et bien il existe une multitude d’outils en ligne permettant d’analyser le temps d’affichage de votre site notamment PageSpeed développé par Google mais également Pingdom Tools ou Gmetrix. Pour une analyse plus complète, vous trouverez Google Analytics qui, lui, vous permettra de voir le nombre de visiteurs sur votre site, le taux de rebond, et autres indicateurs utiles pour définir la performance de votre site. Analyser c’est bien mais comment faire pour améliorer la performance en cas de résultats négatifs ? Là encore, il existe plusieurs moyens !

Compressez

La première chose que l’on peut faire c’est de compresser les images car le plus souvent, c’est leur lourdeur qui ralentit le chargement de la page web. Il faut donc les optimiser correctement en les compressant et en utilisant une résolution de 72 px/pouce maximum.

Diminuez

Il s’agit de diminuer la quantité d’éléments et de scripts qui doivent charger dans une page. Pour ce faire, vous pouvez regrouper tous vos fichiers en un seul.

Minimisez

Il s’agit de réduire la taille en octets du contenu à renvoyer au navigateur. En ce qui concerne les fichiers JavaScript et CSS, vous pouvez les minifier c’est-à-dire simplifier le code en retirant les espaces, sauts de lignes, commentaires et caractères inutiles.

Hébergez

Bien entendu pour référencer votre site il faut au préalable qu’il soit hébergé. Choisissez donc un hébergement de qualité avec une bonne bande passante, des serveurs puissants et beaucoup de mémoire.
Avec l’avancée d’internet et des nouvelles technologies, les utilisateurs demandent tout et tout de suite. Alors privilégiez la rapidité d’affichage ! Si votre site s’affiche rapidement, vous faites plaisir aux utilisateurs et «ce qui est bon pour l’utilisateur est bon pour le SEO». En allégeant vos pages web vous réduirez le temps de chargement, augmenterez le nombre de visites et votre place dans les résultats de recherche. Bien que le temps de chargement soit un facteur clé parmi d’autres dans les algorithmes de Google, il ne faut pas faire l’impasse sur l’optimisation de vos mots clés dans le contenu de votre site car c’est une étape cruciale du référencement naturel.

Audit et préconisations SEO

Dans le cadre de nos prestations en référencement naturel, notre agence vous propose l’l’audit SEO de votre site pour définir ses éléments bloquants à votre positionnement et y apporter les solutions correctives. Pour en savoir plus, consultez-nous.

Ajouter un commentaire

Articles similaires