Parlons de Joel, talentueux développeur chez Idéematic !

Actualités de l’agence
ideematic Par ideematic
10 octobre 2018
Joel mercier, dévleoppeur web et mobile chez Idéematic à Strasbourg

Joel, un développeur binaire et ternaire (vous allez comprendre pourquoi…)

Bonjour Joel, cela fait 2 ans que tu fais partie de l’équipe de développeurs passionnés d’Idéematic et ce, pour le plus grand bonheur de tes collègues et de nos clients. Aujourd’hui, nous avons envie de parler de toi, de te mettre à l’honneur pour te faire connaître un peu. Tu es prêts ?

Allez c’est parti…

Au départ tu as fait un DUT Métier du multimédia et de l’internet (MMI).
Qu’est-ce que cette formation t’as permise de découvrir ?

Grâce au fait que cette formation soit ultra polyvalente et axée autour des métiers de la communication dans un cadre numérique, j’ai pu découvrir beaucoup d’aspects différents de ce domaine. Qu’il s’agisse de sites web, d’articles écrits, de vidéos, ou même encore de marketing. J’ai ainsi eu une vision à quasi 360° des métiers du secteur de la communication ce qui m’a amené à découvrir le développement web.

Qu’est-ce qui t’a décidé ensuite à te spécialiser dans le développement web ?

J’ai tout de suite accroché à cet aspect là de mes études qui était le plus « important » même si beaucoup de cours s’axaient également autour de la communication visuelle. J’avais déjà un désir de découvrir ce qui se passait sous le capot d’un navigateur et d’un site avant même d’intégrer ma formation. La permanente découverte a toujours entretenue ma curiosité. Pour moi le but était de construire quelque chose de concret sur le web et d’intervenir dans l’aspect le plus crucial d’un site internet, sa conception technique et la maîtrise des différents outils utilisés à cette fin.

De quelle manière ta formation et plus généralement ta culture personnelle ont influencé le développeur que tu es devenu ?

Ma curiosité et mes connaissances acquises en cours m’ont amené à m’intéresser à un projet dans sa globalité et pas seulement à la partie technique. Ce que j’ai perdu dans le développement en n’ayant pas fait une formation de développeur pur et dur je le regagne dans la connaissance des projets de communication et par la maitrise de certains outils comme la suite Adobe ou des connaissances en UX et UI Design.

Explique-nous ton rôle au sein de l’agence digitale Idéematic

Au sein d’Idéematic je suis principalement développeur Ruby on Rails, mais je participe également de temps à autre à des projets React Js ou React Native qui sont généralement axés plus sur le développement front-end. Je m’occupe de projets de plusieurs clients dont notamment ceux du Groupe FED. J’interviens aussi bien au niveau de la base de données, du code serveur et du déploiement qu’au niveau du côté client en Javascript, du câblage de templates ou bien encore de l’intégration HTML et CSS à partir de maquettes.

Quels sont les aspects ou phases d’un projet de création d’application web ou mobile qui t’intéressent le plus ?

J’aime m’intéresser à toutes les phases de la création d’un projet, de la réflexion sur le papier au déploiement serveur. Toutefois la mise en place et l’exécution technique du projet sont là où je me sens le plus investi et le plus curieux. Un aspect qui m’intéresse beaucoup est le choix des technologies front-end et back-end qui correspondent le mieux au projet et a son ambition.

Joel Mercier, développeur chez Idéematic

Joël, il y a quelques années assis à sa batterie !

Tu as été (peut-être continues-tu de l’être, un adepte de Gulp, pourquoi ?
(ce que c’est et ce que tu en as fait, l’intérêt que tu y vois…)

Malgré le fait que Gulp soit peut être un peu dépassé aujourd’hui par des outils comme Webpack, Gulp est un automatiser de tâches en Node JS qui permet de se simplifier grandement le travail lors du développement front-end. En effet on peut définir une commande permettant de compiler ses fichiers SASS, d’optimiser le CSS et le Javascript de son projet et d’optimiser le poids des images quand on le souhaite. Lors de développement on peut s’en servir pour lancer un serveur et un système de « hot reload » afin d’actualiser automatiquement le navigateur lors d’un changement. Je m’en suis notamment servi pour mon portfolio personnel ou je m’en sers pour absolument tout. C’est surtout un gain de temps immense et la combinaison de différents plug-ins qui rend l’outil vraiment utile.

Par ailleurs, quelles sont les technologies de développement qui te semblent particulièrement intéressantes actuellement ?

En ce moment je m’intéresse notamment aux générateurs de sites statiques dont j’ai fait la connaissance en utilisant Jekyll , développé par une équipe chez GitHub et codé en Ruby, afin de construire mon portfolio personnel en ligne. Le principe d’utiliser des données statiques sans nécessiter un back-end complet et une base de données pour des sites de petite et moyenne envergure compilés localement sur ma machine m’a semblé idéal sur des projets ne nécessitant pas une partie CMS avec une interface utilisateur. Il y en a de toutes les sortes maintenant dont un utilisant React qui est l’autre technologie qui m’intéresse beaucoup en ce moment et dont je fais usage quand l’occasion s’y prête.

Quels sont les sites internet que tu consultes pour faire ta veille technologique ?

Je consulte plusieurs sites assez régulièrement afin de m’aider dans ma veille dont css-tricks.com et tympanus.net/codrops. Ces sites fournissent des ressources, des inspirations et des liens vers des articles intéressants dans le domaine du développement web. Autrement on trouve sur la plateforme Medium beaucoup d’articles traitant de nombreux aspects de ce domaine. Il m’arrive d’écouter le podcast Shop Talk aussi. Twitter est un bon moyen de se tenir au courant des dernières publications de ces différents sites et de les agréger.

Tu as été et continues d’être très impliqué dans les projets de refonte que nous menons depuis plusieurs années pour le groupe FED.
Peux-tu nous expliquer ton rôle ? (Tu peux être d’abord général puis parler de choses plus techniques ensuite)

De façon globale je suis le responsable du développement dans le cadre de la refonte des multiples sites du Groupe FED comme celui de fedfinance.fr par exemple et qui passent d’une ancienne version de Drupal à une architecture basée sur Ruby on Rails. Je m’occupe ainsi du câblage des différentes pages du site avec les nouvelles intégrations graphiques et du développement des fonctionnalités partagées ou uniques à celui-ci. Plus précisément cela implique le plus souvent une légère refonte du moteur de recherche des offres d’emploi dont l’utilisation et le fonctionnement interne peuvent varier et aussi souvent la création de nouvelles pages qui doivent être administrables en back-office. Une des dernières particularités apportées à un site du groupe a été par exemple l’ajout de l’envoi de notifications push et d’alertes SMS.

Site fedfinance, après sa refonte

As-tu actuellement des projets personnels que tu mènes en développement ?

Mon projet en ce moment consiste en la création d’un utilitaire de création de decks de cartes pour le jeu Magic: The Gathering dont je suis devenu adepte depuis une année environ. Il s’agit pour moi d’une excellente occasion d’utiliser React afin de construire une application web performante et évoluée couplée à une API Ruby on Rails pour les données et l’authentification du site. Je travaille dessus lorsque j’en ai l’envie et le temps ce qui fait que j’ai du temps pour réfléchir à des nouvelles fonctionnalités à implémenter et pouvoir proposer un site complet lorsque le projet sera abouti. J’essaye de découvrir un maximum de nouveaux outils et de librairies à travers ce genre de projets personnels.

Une petite anecdote particulière dans ta vie de développeur ?

J’ai développé un petit serious game sur le thème de l’industrie 4.0 pendant mon alternance dont Emmanuel Macron a fait la découverte lors d’un salon en Allemagne juste avant d’être élu.

Parle-nous un peu de tes passions, il parait que tu es aussi batteur… dis-nous tout 🙂

Effectivement j’ai suivi des cours pendant une petite dizaine d’années, mais malheureusement je ne pratique plus depuis quelques années, toute motivation est bonne à prendre pour m’y remettre ! En dehors de ma passion pour la musique et les instruments, je suis un joueur de jeux vidéos, j’aime me retrouver avec des amis autour d’une table pour jouer à Magic, j’adore voyager avec ma copine et je suis un fan de bières (allemandes ou belges).

On peut t’entendre quelque part sur le web ?

Heureusement que non 🙂

Bon allez pour finir en beauté, n’oublions pas l’énorme apparition que tu as faite dans cette célébrissime production Alsa-Japaniso-Bollywoodienne 🙂

Ajouter un commentaire

Articles similaires