Et si Internet n'existait pas?

Culture web
Par rvalentin
10 janvier 2014
pas d'internet

Depuis sa démocratisation en 1990, Internet a su trouver sa place autant dans nos foyers que sur nos lieux de travail. Divertissement, information, communication, il a su s’imposer dans les différents registres de notre vie. A tel point qu’il est difficile de s’imaginer vivre sans. Vous êtes-vous déjà posé la question : Et si Internet n’existait pas, comment serait notre monde ? Voici la réponse que nous,  Idéematic, vous proposons.

L’apparition d’Internet a bouleversé incontestablement le monde a différents niveaux. Bien que les changements apportés par le réseau soient légions, focalisons nous sur les points principaux. Imaginez les changements qu’entraineraient la disparition d’Internet sur ces grandes thématiques :

  • Les relations interpersonnelles
  • Le monde professionnel
  • L’accès à la connaissance
  • La liberté d’expression
  • L’économie

 Les relations interpersonnelles

Le réseau Internet a développé les échanges sociaux dans une position particulière. A l’heure d’aujourd’hui, la communication numérique occupe une part équitable dans nos échanges IRL (In Real Life). Sans Internet, le nombre de nos correspondants diminuerait grandement. Il est d’ailleurs probable que nos contacts seraient géographiquement plus proches de nous. La nature même de nos échanges serait différente, on aurait peut être des liens plus forts avec une quantité restreinte de personnes, car on serait amené à côtoyer plus souvent les mêmes personnes.

 Le monde professionnel

Sans Internet, c’est la disparition de millions de métiers qui lui sont affiliés. Plusieurs alternatives possibles dans ce cas, soit une augmentation du chômage en masse due à des qualifications identiques pour beaucoup de personnes, soit la création de nouveaux métiers dans d’autres domaines. Il pourrait notamment s’agir de métiers liés à l’entretien et la protection de l’environnement. Sans dématérialisation des documents, cela signifie une utilisation intensive du papier quotidiennement. Dans une mesure de préservation des ressources de la planète, il serait nécessaire de réguler l’usage et de veiller à compenser ce besoin intensif de papier. Cependant, cela signifie également une meilleure sensibilisation aux conséquences de la déforestation.

Nous pensons également que cela entrainerait une réduction de la zone d’influence sur Internet. C’est à dire que nos profils n’étant plus sur le réseau, il serait plus difficile de se faire connaître. Par conséquent, la mobilité professionnelle serait moins importante. Il en découlerait une tendance à privilégier des postes à proximité de chez nous. Il en serait de même pour la demande, une visibilité moins importante réduit l’influence des entreprises, qui recruteraient par conséquent plus sur le territoire.

L’accès à la connaissance

Si la disparition d’internet profiterait à quelqu’un, il s’agirait principalement des institutions culturelles. Bibliothèques et musées étaient autrefois considérés comme des temples de la connaissance. Ils ont été progressivement désertés à mesure qu’internet prenait de l’ampleur. Ainsi, ces lieux seraient à nouveau très côtoyés puisqu’ils récupèreraient leur première place de « lieux de savoir. »

Paradoxalement, même si le blason de ces monuments serait redoré, on aurait très vite un accès limité à la culture et à la connaissance. Internet nous permet d’apprendre, de voir, de comprendre des choses auxquelles nous ne serions pas confrontés au quotidien. Le matériel physique qu’est le livre a ses limites, de part la quantité d’informations qu’il peut stocker et de son partage limité, ainsi que des thématiques qui ne sont traitées que sur Internet et non en format papier. Il y aurait donc des lacunes dans certains domaines.

Une perte de liberté d’expression

Le passage au 2.0 a permis aux personnes du monde entier d’être inter-connectées, de dialoguer et d’échanger. Si Internet disparaît, c’est la fin de ces interactions. Malgré certains dialogues peu constructifs (trolls, spams,…), cela représenterait une véritable perte informationnelle. La meilleure façon d’apprendre n’est-elle pas d’échanger avec quelqu’un ?

L’économie

Internet est aussi une plate-forme très utilisée pour le business. Amazon, Paypal, eBay génèrent chaque année des millions de bénéfices issus des échanges entre internautes. Tous ces services de payement n’existeraient pas sans Internet, ce qui entrainerait une chute du commerce sans équivoque. De plus, une des conséquences serait également une restriction limitée aux produits. En effet, le réseau numérique permet d’établir des connexions entre des personnes de différents horizons et l’accès à des produits uniques ne se trouvant pas dans les pays d’origine de chacun. L’économie mondiale serait touchée par cette diminution drastique des échanges, qui laisserait place à un mode de fonctionnement plus autarcique dans les pays.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelle est votre vision d’un monde sans Internet ?

Unplugged by photosteve101 CC BY-NC-SA 2.0

Ajouter un commentaire

Articles similaires