Snapchat, un succès retentissant

Culture web
Par rvalentin
25 novembre 2013
snapchat logo

Vu l’ampleur que commence à prendre l’application téléphonique Snapchat, nous ne pouvions passer à côté. Snapchat c’est comme un petit clin d’oeil à l’Inspecteur Gadget. Créée il y a 2 ans par Even Spiegel, il s’agit d’une application de messagerie éphémère, c’est-à-dire que tous les messages s’auto-détruisent une fois qu’ils sont lus!

Le phénomène Snapchat

Quel intérêt me direz-vous d’envoyer des photos à durée de vie limitée?
L’application repose sur trois principes :

  • «une image vaut mieux que mille mots»
  • «profiter de l’instant présent»
  •  «rien n’est éternel»

Grosso modo, cela se traduit par : «nous allons tous mourir un jour, donc profitons de l’instant présent en nous envoyant des photos ». Les principes adoptés par Snapchat font fortement penser à la célèbre expression anglaise du web « Yolo » (you only live once). En tout cas, les utilisateurs jouent le jeu, n’hésitant pas à envoyer des photos parfois compromettantes à leurs amis.

Snapchat-interface

L’interface Snapchat sur Android.

Le caractère éphémère fait fureur, puisqu’il semblerait qu’environ 200 millions de «snaps» (photo/vidéo, dessin) soient envoyés par jour. Même le géant Facebook s’y est intéressé en proposant dernièrement 3 milliards de dollars pour racheter Snapchat, qui a refusé l’offre. Google aurait aussi fait une proposition à 4 milliards, rejetée également.

Le déclin de Facebook

Pourquoi Facebook a-t-il proposé une telle somme d’argent alors que l’application ne génère encore aucun profit? La raison est simple, cette messagerie éphémère est devenue un concurrent dangereux. Les deux sociétés sont des antagonistes, la force de Snapchat est la faiblesse de Facebook.
Les adolescents, cœur de cible du réseau social numéro 1, le délaissent pour aller sur snapchat. Ils expliquent que contrairement à Facebook, ils n’ont pas le sentiment d’être jugés. Pas besoin de like, ni de se créer une identité numérique et encore moins de faire attention aux images sur lesquelles on apparaît puisqu’elles vont être détruites.

Concrètement ça marche comment?

Les conditions nécessaires pour pouvoir utiliser l’application sont minimes. Il suffit de se créer un compte sur snaptchat pour être opérationnel. Les photos, vidéos ou dessins peuvent être envoyés à plusieurs contacts à condition qu’ils soient bien membres du réseau. Le temps de vie après ouverture du message peut être choisi, il va de 1 à 10 secondes. Bien évidement le compte à rebours ne se lance qu’à partir de l’ouverture du message. Il y a tout de même quelques moyens détournés (rootage ou jailbreak) de sauvegarder nos photos, comme l’application Snapgrab, qui récupère les photos avant l’ouverture du message.

 La source du succès

Ce qui fait le véritable succès de Snapchat est en fait le sexting. Devenu une véritable mode, ce sont des photos/vidéos à caractère érotique ou pornographique qui sont échangées au quotidien. On s’éloigne sûrement de l’idée d’utilisation initiale dont se faisait Even Spiegel de son application mais ce n’est pas un élément vraiment évident à maîtriser sur un réseau où les informations sont éphémères.

Pour les intéressé(e)s, voici les liens de téléchargement de Snapchat :

Iphone

Android

Développer son application mobile

Peut-être êtes-vous entrepreneur dans l’âme ! Si vous avez une idée d’application mobile, n’hésitez pas à nous consulter pour sa conception et son développement. Pour en savoir plus, consultez-nous.

Ajouter un commentaire

2 commentaires

  • Le 25 novembre 2013 à 14:57

    Article intéressant ! On peut se demander qu’elles étaient les intentions de Facebook en rachetant Snapchat : intégrer ses fonctions ou détruire l’application.

    • ideematic
      Le 26 novembre 2013 à 10:57

      Bonjour Matthieu,

      Pour notre part, nous pensons qu’il est plus probable que Facebook aurait intégré les fonctions Snapchat. Compte tenu de la forte et croissante communauté de Snpachat, il y aurait peut être eu des actions de boycott engendrée par celle-ci contre le géant des réseaux sociaux. De plus, Facebook commence à perdre ses utilisateurs, cela serait prendre un sacré risque!

    Articles similaires