M-health ou le rôle du mobile pour le bien de votre santé

Culture web
Par rvalentin
12 novembre 2013
Nouvelles technologies curatives

Les nouvelles technologies sont-elles curatives?

Le m-health ou santé mobile, est un terme désignant l’utilisation des nouveaux terminaux mobiles (smartphone, tablette, téléphone) dans le domaine de la médecine et de la santé publique.

Le m-health s’inscrit dans cette tendance d’objets connectés entre le web et soi, appelée le Quantified Self comme indiquez dans l’article précédent.

Concrètement, des applications disponibles sur nos appareils portatifs nous permettent d’assurer un suivi de notre état de santé à tout moment sans avoir à consulter un médecin.

Bien que ce phénomène de m-health ne soit pas nouveau, il semblerait qu’il n’ait pas fini de faire parler de lui.

D’ici 2050, il y aura une expansion massive de personnes âgées de 60 ans et plus (2 milliards) et un nombre de médecins en baisse. Sachant qu’une personne âgée est plus encline à  recourir aux services médicaux, comment pourra-t-on gérer tous les cas médicaux?
Le m-health se présente comme une potentielle alternative aux problèmes liés à la démographie mondiale.

Quelles utilisations de la nouvelle technologie?

En optimisant nos terminaux mobiles, ils seraient en mesure de contrôler notre température corporelle, de suivre de nombreux symptômes grâce aux mesures biométriques, de diagnostiquer une maladie et de prescrire le traitement le plus efficace.

À l’heure d’aujourd’hui, plus de 100 000 applications dans le domaine de la santé et du bien-être sont déjà disponibles.En voici quelques unes :

  • Diabét’TEAM : Application qui aide les patients souffrant du diabète de type 1 à mieux gérer leur alimentation. Elle permet également de connaître la dose d’insuline d’insuline à s’injecter.
  • Skin Scan : Application qui analyse la peau et détecte de potentiel développement de mélanome.
  • Cardio test : Outil de prévention et de sensibilisation aux affections cardio-vasculaires, il indique notamment comment réagir face à des situations d’urgence.

Les avantages que procurent le m-health ne sont pas négligeables pour les médecins et patients.

Pour les patients :

  • réduction de frais médicaux
  • suivi médical autonome
  • réactivité accrue en cas de problème de santé

Pour les médecins :

  • gain de temps car moins de visites
  • meilleure gestion des patients et des urgences à traiter
  • possibilité de gérer plus de patients à la fois

Compte tenu des frais médicaux onéreux, l’État peut y trouver un intérêt certain. En anticipant les problèmes de santés, on réduit les dépenses médicales et on permettrait ainsi une réduction du déficit du « trou de la sécu » évalué à 16,2 milliards d’euros en 2013. D’après l’étude prospective de PwC « Socio-economic impact of m-health », il serait possible d’économiser 99 milliards d’euros en Europe en 2017, en propageant à grande échelle la technologie mobile dans le domaine de la santé. Avec les économies réalisées, cela faciliteraient l’accès aux soins de 24,5 millions de patients supplémentaires et améliorait l’état de santé général des citoyens.

Mais le m-health n’est pas tout beau, tout rose.

Plusieurs inconvénients risquent d’entraver sa mise en place

Premier point, il est nécessaire d’être à l’aise avec les nouvelles technologies. Bien que l’on observe que les nouvelles générations ont de plus en plus de facilités à les maîtriser, les personnes âgées auront des difficultés à se confronter à ces nouvelles méthodes médicales.

Deuxième point, un temps d’adaptation sera nécessaire avant que l’on puisse faire confiance aux applications médicales. Le m-health devra briser la barrière des rencontres physiques médecins-patients bien instaurer dans les mœurs.

Troisième point, la dépendance des outils électroniques peut être un facteur de gène pour les patients. Que se passe-t-il si notre smartphone tombe en panne, que nous nous sentons mal et que notre médecin n’est pas disponible pour nous diagnostiquer?

Dernier point, le nombre important et encore croissant d’applications de m-health, comment savoir laquelle est fiable et efficace? Dois-je choisir une application gratuite ou payante? Certains sites comme dmdpost proposent des tests sur les applications pour évaluer leurs efficacités, mais il s’agit d’un travail long et fastidieux.

Qu’en est-il de la relation médecin-patient?

Le m-health et l’évolution technologique en règle général, sont en train de façonner une nouvelle forme de médecine. Une médecine où l’on se repose avant tout sur les résultats indiqués par les machines. Nous, Idéematic,  fervents partisans des nouvelles technologies, sommes néanmoins septique de cette relation machine-patient. Nous trouvons que la « médecine » se fait essentiellement à travers le toucher, avec les mains, outil principal et primordial du médecin.

Abraham Verghese, médecin-érivain, tient un discours pertinent sur la relation médecin-patient et de l’importance du toucher. Il fait une analogie entre le rituel de l’osculation et le rituel du mariage, insistant sur le fait que tous les deux ont une grande importance symbolique.

M-health, prochain atout du monde médical?

En conclusion, le m-health peut se révéler être un véritable atout du domaine médical. Cependant, avant d’être considéré comme tel, il devra faire ses preuves et son utilisation se fera avec parcimonie pour éviter tous risques de danger non prévus.

N’hésitez pas à partager vos avis sur le m-health, ça nous intéresse!

Pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur les m-health et ses bienfaits, voici une infographie intéressante publiée par le site Orange.

Ajouter un commentaire

Articles similaires